préface de Claude Pradeilles 

Monologue à l'intime présence

« Ce livre est un trésor qui se recherche et se trouve dans le silence des cœurs. S’il est possible, je pense qu’il est bon d’y ajouter le silence environnant et de lire au moins dix pages d’une traite pour se laisser habiter par les paroles qu’il contient.

Enfant, ce mot qui parle à chacun de nous est répété comme un refrain au début des phrases qui nous rapprochent de notre Père des cieux, intimement présent dans le silence. Et du silence de l’enfant va naître une musique douce et joyeuse, celle des mots bien sûr, mais aussi celle du texte, avec en leitmotiv l’évocation des instruments bibliques qui résonnent en nous : le cor, la harpe, la lyre, la flûte, la cithare et le tambourin.

Une excellente pause nous est ici proposée : prenons le temps d’en ouvrir les pages au milieu du livre de notre vie. Nous sommes tous invités et accueillis. »

.

Claude Pradeilles, Diacre du diocèse de Montpellier

.

.